Musée des confluences

Mondes habitables dans le Système Solaire

Vendredi 28 juin | 19h

Lyon reçoit le plus grand colloque européen d’astronomie. En étroite collaboration avec le Centre de Recherche Astrophysique de Lyon, le musée des Confluences s’inscrit dans ce projet de diffusion scientifique et propose une conférence animée par Athena Coustenis.

L’exploration du système solaire dans le cadre de la recherche de vie ou des conditions d’émergence de la vie se sont focalisées par le passé essentiellement sur Mars. Mais les satellites des planètes géantes Jupiter et Saturne nous ont été dévoilés par de nombreux vaisseaux spatiaux (Voyager, Galileo ou encore Cassini-Huygens) comme des mondes glacés mais vivants, avec des geysers d’eau, des enveloppes chargées de chimie organique, des volcans, des surfaces spongieuses ou bien recouvertes de larges canyons, et surtout des probables océans d’eau liquide à l’intérieur. Les lunes glacées comme Europe et Ganymède autour de Jupiter ou Titan et Encelade autour de Saturne sont devenus autant de possibles mondes habitables, c’est-à-dire des environnements où la vie aurait pu apparaître dans le passé ou pourrait émerger dans le futur. L’astrophysicienne Athéna Coustenis présentera l’exploration spatiale actuelle de Mars et les projets futurs d’exploration des satellites des planètes géantes, notamment à partir de 2030 avec la sonde Européenne JUICE qui étudiera les possibles océans d’eau liquide sous la surface d’Europe et Ganymède, leur capacité contenir des nutriments et leurs sources d’énergie.

Avec Athéna Coustenis, directrice de Recherche CNRS au Laboratoire de Recherches Spatiales et d’Instrumentation en Astrophysique (LESIA), à l’Observatoire de Paris-Meudon