Musée des confluences

Compétition officielle Festival Images de Sons

Breaking Barriers, The casteless collective de Maja Meiners

samedi 19 juin | de 10h à 20h30
dimanche 20 juin | de 10h à 11h15

Samedi | 1ère session

  • 10h : Breaking Barriers, The casteless collective (Allemagne/Inde) de Maja Meiners, 2020, 1h10, VOSTEN
    The Casteless Collective est un jeune groupe de musique contestataire de Chennai, dans le sud de l'Inde, qui joue un mélange éclectique de musique folklorique et d'art gaana provenant des bidonvilles du nord de Chennai, ainsi que de styles musicaux modernes comme le rap et le rock. Film en anglais et tamoul, sous-titré en anglais
  • 11h30 : Wild Honey (Russie/USA) d'Ava Porter et Farhad Akhmetov, 2019, 1h12, VOSTEN
    Regard ethnographique sur la musique traditionnelle, Wild Honey présente les communautés ethniques de cinq régions de Russie : les Bachkirs des montagnes de l'Oural, les Cosaques du Caucase, les Molokans de la Steppe du Sud, les Ashkénazes et les Krymchaks de la mer Noire, et les Altaïens de Sibérie centrale. Film en russe, arabe, yiddish, bachkir, altaï, sous-titré en anglais

Samedi | 2e session

  • 15h : Tonton Manu (France), de Thierry Dechilly et Patrick Puzenat, 2021, 1h30
    Commencé à l’aube de ses quatre-vingts ans, achevé jour pour jour cinq ans plus tard, ce portrait du musicien Manu Dibango, infatigable défenseur du mélange des cultures, nous entraîne sur trois continents. Film en français.
  • 15h45 : Fly Bird Fly (Hongrie) de Simon Broughton, 2020, 1h, VOSTEN
    L'histoire du renouveau folk hongrois, qui a débuté dans les années 1970, et son héritage qui se poursuit aujourd'hui. C'était le seul mouvement musical populaire du bloc de l'Est. Film en anglais – sous-titré en anglais.
  • 18h : Africa Mia (France) de Richard Minier et Edouard Salier, 2019, 1h18
    C'est une histoire qui commence en pleine guerre froide, en 1964, quand dix musiciens maliens débarquent dans la Havane de Castro pour y étudier la musique. En brassant les sonorités ils deviennent le premier groupe afro-cubain de l'histoire : les Maravillas de Mali. Cinquante ans plus tard, entre Bamako et la Havane, nous partons à la recherche du maestro Boncana Maïga, son chef d'orchestre, avec le projet fou de reformer ce groupe de légende ! Film en français

Samedi | 3e session

  • 20h30 : Haingosoa (France) d'Edouard Joubeaud, 2020, 1h12, VOSTFR
    Haingo, jeune mère célibataire du sud de Madagascar, ne parvient pas à payer la scolarité de sa fille. Quand une compagnie de danse de la capitale lui propose un contrat à l’essai, Haingo saisit cette chance, quitte sa famille et monte à Tananarive. Elle n’a que quelques jours pour apprendre une danse qui lui est totalement étrangère. Film en malgache, sous-titré en français.

Dimanche | 4e session

  • 10h : L’or des Mac Crimmon (France) de Gérard Alle, 1h, 2019, VF
    Patrick Molard est l’héritier d’une dynastie de sonneurs de cornemuse, les Mac Crimmon de l’île de Skye, grands maîtres du pibroch. Capable d’en déchiffrer les manuscrits, il l’enseigne en reliant comme ses maîtres chaque morceau à des émotions et à des récits légendaires. Film en français.
  • 11h15 : Dorival Caymmi The sounds of Life (Brésil) de Daniela Broitman, 2019, 1h33, VOSTFR
    Le film nous emmène dans un voyage passionné dans l'univers du compositeur et chanteur Dorival Caymmi, qui a révolutionné l'écriture de la chanson au Brésil, ouvrant la voie aux mouvements Bossa Nova et Tropicália et contribuant à rendre la musique brésilienne populaire dans le monde entier. Le film est basé sur une interview inédite (dans laquelle Dorival Caymmi nous séduit avec des performances improvisées) et déambule dans l'univers des pêcheurs de Bahia, au cœur des références d'origine africaine et des histoires d'amour. Avec des témoignages de Caetano Veloso et Gilberto Gil, entre autres. Film en portugais sous-titré en français.